Lycéens et apprentis au cinéma est un dispositif scolaire qui s'inscrit dans la politique de sensibilisation et d'éducation artistique du jeune public conduite par le CNC. Il s'adresse aux élèves des lycées d'enseignement général et professionnel, publics et privés, des lycées agricoles et des centres de formation des apprentis (CFA).


Dans ce cadre, les lycéens et les apprentis découvrent des oeuvres cinématographiques lors de projections organisées spécialement à leur intention dans les salles de cinéma. Grâce au travail pédagogique d'accompagnement conduit par les enseignants et les partenaires culturels, ils se constituent les bases d'une culture cinématographique.

 

Trois films sont programmés chaque année. Les tarifs sont de 2.50€ par élève

Films en 2016 - 2017

La nuit du Chasseur de Charles Laughton, Robert Mitchum

(Film Thriller, Drame, Epouvante-horreur, américain, 1956, 1h33, couleur)

 

Un prêcheur inquiétant poursuit dans l'Amérique rurale deux enfants dont le père vient d'être condamné pour vol et meurtre. Avant son incarcération, le père leur avait confié dix mille dollars, dont ils ne doivent révéler l'existence à personne. Pourchassés sans pitié par ce pasteur psychopathe et abandonnés à eux-mêmes, les enfants se lancent sur les routes.

 

1er trimestre


Sans toit ni loi d'Agnès Varda

(Film drame, français/britannique, 1985, 1h45, couleur)

 

Une jeune fille errante est trouvée morte de froid : c'est un fait d'hiver. Etait-ce une mort naturelle ? C'est une question de gendarme ou de sociologue. Que pouvait-on savoir d'elle et comment ont réagi ceux qui ont croisé sa route ? C'est le sujet du film. La caméra s'attache à Mona, racontant les deux derniers mois de son errance. Elle traîne. Installe sa tente près d'un garage ou d'un cimetière. Elle marche, surtout jusqu'au bout de ses forces.

 

2ème trimestre


Les combattants de Thomas Cailley

(Film comédie, romance, français, 2014, 1h38, couleur)

 

Entre ses potes et l’entreprise familiale, l’été d'Arnaud s’annonce tranquille… 

Tranquille jusqu'à sa rencontre avec Madeleine, aussi belle que cassante, bloc de muscles tendus et de prophéties catastrophiques. Il ne s’attend à rien ; elle se prépare au pire. 

Jusqu'où la suivre alors qu'elle ne lui a rien demandé ? 

C’est une histoire d’amour. Ou une histoire de survie. Ou les deux.

 

3ème trimestre